Santé

Thym : la plante aux mille vertus

Agrandir le texte Diminuer le texte Envoyer l'article par e-mail Imprimer l'article Télécharger l'article

Bien connu pour agrémenter vos grillades sur le barbecue ou vos poissons cuits au four, le thym recèle d’autres bienfaits et peut-être utilisé autrement que dans vos casseroles ! Rencontre avec un aromate qui peut être un atout pour votre santé…

Et si vous vous mettiez au thym ? Dans la cuisine, il n’a plus de secret pour vous… mais savez-vous qu’il peut être utilisé autrement ? Et qu’il peut vous aider à fortifier votre organisme ?
 

Antiseptique, antibiotique, anti-inflammatoire…

Originaire du bassin méditerranéen, le thym était déjà utilisé dans l’Antiquité pour embaumer les morts en Egypte, chasser les mauvais esprits en Grèce ou purifier l’air des logements romains. S’il existe plus de 300 variétés de thym aux propriétés médicinales différentes, l’espèce la plus fréquemment utilisée reste le thym commun. 
Le thym contient de nombreuses substances bénéfiques pour votre organisme : flavonoïdes, acides phénols, fer, calcium, manganèse, zinc, magnésium, vitamines K, C... Ainsi, il peut vous aider à lutter contre les états grippaux ou encore faciliter une digestion difficile ou encore apaiser une peau irritée… Frais, ou séché, le thym est, d’une façon générale, un allié précieux de votre système immunitaire.
 

Comment l’utiliser ?

La principale utilisation est en tisane, chaude avec du miel, elle vous aidera à renforcer vos défenses immunitaires. En cas de rhume, vous pouvez consommer trois tisanes par jour le temps de vous rétablir. En inhalation, il aidera à dégager vos voies respiratoires.
Froide, vous pourrez l’utiliser en bain de bouche si vous souffrez de gingivites ou de mal de gorge. Sur une compresse, vous soulagerez une piqûre d’insecte, une petite plaie ou des rougeurs sur votre peau ou sur vos paupières.
Enfin, dans votre bain, deux à trois litres de tisane de thym vous tonifieront ou soulageront vos rhumatismes.
Sous forme d’huile essentielle, vous pourrez en ajouter 10 gouttes dans votre huile d’olive et utiliser le mélange pour assaisonner vos salades. Vous lutterez ainsi plus efficacement contre un rhume, une grippe ou des rhumatismes.
Si le thym n’a pas d’effet secondaire, il peut cependant entraîner des réactions allergiques chez les personnes souffrant d’allergie aux plantes de la même famille comme la lavande ou la menthe. Et comme pour toutes les huiles essentielles, il doit sous cette forme être utilisé en respectant les précautions d’usage.
Alors, n’hésitez plus, cultivez du thym dans votre jardin ou lancez-vous dans sa cueillette !
 

Sur le même thème :

À lire dans Votre Caisse :